LAYE DIALLOL’ancien défenseur du Casa sports qui a signé, récemment, un contrat de deux ans au FK Jelgava (club de 1ere division en Lettonie) a joué son premier match en championnat, le samedi 14 mars. Un match qui s’est soldé par la victoire 1 – 0 de son équipe. Abdoulaye Diallo dont le départ a suscité beaucoup de bruit et de commentaires, au sein du Casa sports, apporte dans cet entretien exclusif sa version des faits. Il revient notamment sur les circonstances de son départ et nous parle de ses nouveaux défis, tout en soulignant que le Casa sports est son club de cœur et le restera pour toujours.

Diasporas : Abdoulaye Diallo vous avez joué le weekend dernier votre premier match après avoir signé un contrat de deux ans avec le FK Jelgava. Dites nous comment se passe votre intégration ?

Abdoulaye Diallo : Tout se passe bien j’ai été bien accueilli dans le club, mon intégration a été facilité par les dirigeants et le coach qui est une icône en Lettonie. Il m a même félicité pour mon premier match. J’ai trouvé ici deux footballeurs Nigérians qui m ont aussi bien aidé. Les supporters m ont aussi très vite adopté.

Parlez nous de votre club le FK Jelgava

AD- C’est un club de 1ere division, c’est l un des meilleurs du pays avec des installations adaptées. D’ailleurs nous allons jouer les préliminaires de l Europa League. C’est ce qui a motive mon choix parce que cela me donnera une visibilité. J’ai signé au FK Jelgava pour gravir des échelons et atteindre mes objectifs

Quels sont ces objectifs ?

A D : Réussir une bonne saison pour attirer l’attention des grands clubs européens afin de pouvoir prétendre à une place en équipe nationale A pour défendre les couleurs de mon pays.

Votre départ a créé beaucoup de bruit au sein du club fanion de Ziguinchor. Certains même pensent que vous avez trahi le club. Est-ce que vous pouvez revenir sur les circonstances de votre départ ?

A D : Les gens qui le disent n’ont soit pas eu assez d’informations ou sont mus par une intention de ternir mon image. Les gens vont même jusqu’à dire que j’ai refusé de signer le contrat que m’a proposé le Casa Sports alors que les choses ne se sont pas passées comme ça. Avant de partir j’ai eu à échanger longuement avec le manager général Aliou Cissé, à qui j’ai tout expliqué. Je lui ai montre l’invitation du FK Jelgava et je lui ai fait savoir que le club préférait que je parte libre parce qu’il n’a pas assez de moyens. Lui-même m’a fait comprendre que c’est l intérêt du joueur qui primait. Même s il n’a pas manqué de me signifier que le club comptait beaucoup sur moi en tant qu’ancien. Mais il m’a bien compris parce que lui au moins il a joue au haut niveau et il comprend ce que c’est l’avenir professionnel d’un footballeur. Surtout que j’ai raté deux contrats (au FC Metz et au Kazakhstan) et les années n’attendent pas. Jai tout gagné avec le Casa et je n’ai plus rien à prouver dans le championnat sénégalais. Moi le Casa Sports je le porte dans mon cœur, c’est une famille, Parce que ce club m’a tout donné. Je veux apporter ma contribution au rayonnement de ce club et c est jouant pour des clubs plus huppés que je peux gagner quelque chose et soutenir le Casa Sports.

LAYE DIALLO 1

Justement par rapport Casa qui a connu un début de championnat difficile. Pensez vous que le club peut sortir de cette situation compliquée ?

A D : Je n ai aucun doute parce qu’on a des joueurs qu’il faut qui sont très talentueux et pour avoir joué avec eux je connais ce que représente le casa sports pour ces joueurs. Rappelez vous que l année dernier on a connu ces même difficultés et au finish on s’est classé troisième. Mais pour cette année je crois même que jouer le championnat c’est possible.

Quel souvenir gardez vous de votre passage au Casa sports ? 

A D : Ah des souvenirs, j’en ai plein, mais le plus grand bonheur c’est quand j ai marqué le but qui a permis au Casa Sports de gagner le championnat en 2012 face à Diambars (victoire 1 – 0). J’en profite d’ailleurs pour remercier tous les gens qui m’ont soutenu depuis mes débuts au Casa sports. Mention spéciale au comite Allez Casa qui a toujours été derrière nous, aussi bien dans les moments difficiles que dans les moments de gloire, à mes anciens coéquipiers du Casa, sans oublier la famille Gueye de Boudody et Jules François Bocandé. Le Casa Sports est mon club de cœur et il le restera pour toujours.

Propos recueillis par Ben Michel Kanfody de Sud-FM 

Ajouter un commentaire