le-president-centrafricain-francois-bozizeUn mandat d’arrêt international contre le président déchu François Bozizé a été lancé par la Centrafrique. Parmi les chefs d’accusation: crimes contre l’humanité et incitation au génocide.

La Centrafrique a lancé un mandat d’arrêt international contre le président l’ancienFrançois Bozizé, renversé en mars, pour crimes contre l’humanité et incitation au génocide notamment, a annoncé vendredi le procureur de Bangui Alain Tolmo.

« Depuis le 29 mai 2013, un mandat d’arrêt international a été émis contre François Bozizé », a annoncé le procureur, soulignant que parmi les chefs d’accusation figurent notamment « des crimes relevant du statut de la Cour pénale internationale (CPI), entre autres: crimes contre l’humanité et incitation au génocide ».

Lexpress.fr

Ajouter un commentaire