apr

DSE-France               

         COORNINATION DE L’ESSONNE

  LA COORDINATION DE L’ESSONNE SOUHAITE LA BIENVENUE AU PRÉSIDENT MACKY SALL

Baba DEMELa prochaine visite en France du Président de la République du Sénégal, SEM Macky Sall, prévue du 18 au 23 décembre 2016, est attendue comme un événement exceptionnel. Les militants et sympathisants de l’APR l’ont exprimé au cours de leurs différentes rencontres en soulignant leur fierté de voir leur leader ainsi honoré et, à travers lui, le Sénégal.

Une grande partie des Sénégalais vivant en France manifeste un vif intérêt pour ce séjour. Seule une certaine opposition marginale et en ligne semble ne pas saisir la portée de ce séjour qui est un moment privilégié de renforcement de la coopération entre notre nation et le pays qui a le plus partagé son histoire et son destin.

Il s’agit de quelques sorties totalement absurdes et irresponsables qui laissent entendre entre autres que la France s’intéresserait aux nouvelles ressources (pétrole et gaz) du Sénégal, que le parti socialiste français voudrait bénéficier du financement du Sénégal pour préparer la prochaine présidentielle ou encore que ce voyage serait juste une occasion de dilapider l’argent du contribuable.

Dans les faits, la dernière visite de ce genre, la plus importante dans l’ordre protocolaire français, la plus haute et la plus prestigieuse dans la hiérarchie des relations bilatérales, remonte à une trentaine d’années. L’image du Sénégal longtemps écornée et restaurée sous le Président Macky Sall, est, sans nulle doute, la meilleure interprétation de cette haute considération qui transparaît dans l’agenda prévu.

En effet, le Chef de l’Etat sera reçu pour des dîner d’Etat à l’Elysée et à Matignon, puis au Sénat, à la Marie de Paris, à l’Hôtel des Invalides avec honneurs militaires,  au musée du Quai Branly et à l’Académie des Sciences d’Outre-mer dont il sera nommé membre associé. Il se rendra ensuite à Strasbourg pour une visite des ateliers de l’entreprise Alstom, sera fait docteur honoris causa au CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) à Paris avant de visiter son ancien centre de formation de l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles. Toutes ces activités devraient être de belles occasions pour les militants de l’APR d’avoir le cœur en fête car témoignant du leadership de leur Président et du renforcement de la coopération multisectorielle avec la France.

Nous voudrions, au nom de la Coordination APR de l’Essonne – qui est toujours à l’avant-garde d’une APR positive, fraternelle et conquérante – exprimer notre fierté car cet événement sera sans nul doute un moment important dans l’histoire glorieuse de notre parti qui vient tout juste de souffler ses huit bougies. Nous saisissons cette occasion pour souhaiter, au nom de tous les militants et sympathisants APR du 91, la bienvenue au Président Macky Sall, tout en lui adressant nos plus chaleureuses félicitations.

Par ailleurs, après échanges avec des membres de la Coordination APR de l’Essonne, nous tenons à attirer l’attention sur la situation réelle du parti en France. Les Cadres de l’Essonne ne cautionnent aucunement les échappées médiatiques solitaires qui sèment la confusion et le doute chez des militants dévoués dont l’engagement demeure intact. Cependant, il serait fallacieux de laisser entendre que la cohésion générale de l’APR France est présentement excellente.

En effet, une infime minorité de militants, au demeurant peu représentatifs, car coupés de la base et dépourvus de la légitimité affichée, tentent, depuis plusieurs mois, d’imposer sur le web l’idée d’une profonde crise à l’APR. Relayés par la presse comme étant la vraie température de notre parti, ces opinions et ces sentiments sont, en fait, ceux d’individus qui cherchent constamment à polariser l’attention en exploitant la crédulité inhérente à la sincérité de certains de leurs camarades.

Ces sorties, particulièrement abondantes à la veille des séjours du Président Macky Sall en France entretiennent volontairement l’illusion d’un parti au bord de l’implosion.  Il serait plus juste et judicieux de mettre en lumière les actions des militants qui, malgré l’absence notoire de moyens, ont résolument choisi de servir leur engagement en animant le parti, en le massifiant et en vulgarisant les actions du gouvernement. Ces militants et ces structures, à l’instar de ceux qui composent la Coordination de l’Essonne mériteraient d’être appuyés, accompagnés et encouragés.

Á titre d’exemple, l’événement figurant sur le calendrier des Femmes de la Coordination de l’Essonne et prévu le 11 mars 2017 prochain, sera une belle occasion de soutenir les initiatives positives et les porteurs de tels projets devraient bénéficier davantage de l’écoute attentive des responsables de l’ APR.

Toutefois, la dissidence qui persiste au sein du mouvement des femmes APR -France, depuis maintenant plusieurs mois, mérite une attention particulière pour qui sait que la principale préoccupation de ces femmes incontournables dans la mobilisation et l’animation du parti est de pouvoir travailler dans la dignité et la solidarité. Nous formulons le souhait de voir le président Macky Sall apporter une solution juste à ce conflit, si  l’occasion d’une entrevue avec ses partisans se présentait en marge de la visite d’État.

Devant l’enthousiasme général que suscite la visite du Président Macky SALL, il apparaît nécessaire de lancer deux appels :

Aux opposants qui s’opposent parce qu’opposants, nous demanderons un sens élevé des responsabilités. Nous rappelons que c’est le Chef de l’État et à travers lui, c’est tout le Sénégal qui sera à l’honneur du lundi 19 au vendredi 23 décembre 2016 et que, par conséquent, le patriotisme requiert de la tenue et de la mesure pour une bonne image de notre pays ;

Aux militants et sympathisants de l’APR, nos camarades de l’île de France et de la province, aux membres de la coalition BBY et aux sénégalais qui voudront simplement vivre ces grands moments d’amitié et de coopération franco- sénégalaises,  veillons ensemble à ce que les souvenirs qui resteront de ce séjour ne soient pas seulement ceux de regroupements désorganisés autour des lieux de rendez-vous du Président Macky SALL. Reflétons l’image de notre pays : un Sénégal calme, discipliné et respectueux des principes de la téranga bien de chez nous.

Fait, le 15 décembre 2016

Ibrahima DEME Baba

Coordonnateur Coordination de l’Essonne DSE/APR France

Ajouter un commentaire