dkaLes résultats de l’élection du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) de ce dimanche 04 septembre 2016 viennent encore une fois, dans le sillage de la large victoire de la majorité présidentielle à la consultation sur le referendum du du 20 mars 2016, de confirmer la suprématie de la coalition Benno Bokk Yakaar sur le territoire national.
A Ziguinchor, une des villes, avec Dakar, qui avait échappé à la déferlante marron lors des dernières élections locales, la victoire à l’arrachée d’Abdoulaye Baldé et son parti l’Union des Centristes du Sénégal (UCS) au scrutin du HCCT cache un véritable effondrement de la popularité du maire de Ziguinchor. On n’a pas besoin d’être analyste politique pour savoir qu’Abdoulaye Baldé perd du terrain depuis 2014 face à ses adversaires politiques dont le plus remarqué est Doudou KA, responsable de l’APR et administrateur général du FONGIP.
Avec 274 conseillers dans son escarcelle en 2014, le nombre de conseiller locaux de la coalition dirigé par le maire Abdoulaye Baldé, Président de l’UCS, a fondu comme neige au soleil. Seuls 149 conseillers restent encore fidèles au patron de l’UCS. Les 125 autres conseillers ont voté pour la liste dirigée par l’adjoint au maire Georges Massaly soutenue par certains leaders de l’APR.
Si Doudou KA, président du Mouvement and Falaat Macky Sall Ak Doudou Ka (MFD), qui rassemble une quarantaine de maires, fidèle à ses convictions politiques, a ouvertement soutenu la liste dirigée par Georges Massaly, qui, il faut le rappeler, au côté de la majorité présidentielle, a contribué à la victoire du OUI lors du referendum passé à Ziguinchor, d’autres responsables du parti au pouvoir, comme des « tapettes », ont baissé les armes sans même combattre par manque de courage politique. Malgré cette fuite en avant de ces petits leaders et des souteneurs de Baldé au sein même de l’APR, le patron du FONGIP, grâce à la puissance politique créée avec les maires autour du Mouvement And Faalat Macky Sall Ak Doudou Ka, a montré qu’Abdoulaye Baldé n’était plus incontestable à Ziguinchor.
La courte victoire de l’UCS à l’élection du HCCT dans la région de Ziguinchor avec seulement 34 voix de différence devient une grande surprise quand on sait que le parti de Baldé contrôle les deux assemblées locales de Ziguinchor. En effet, malgré la forte coloration bleue blanc de l’UCS au conseil municipal et au conseil départemental, Doudou KA a réussi à rééquilibrer les forces politiques à Ziguinchor. Abdoulaye Baldé n’écrase plus ces adversaires politiques à Ziguinchor.
Ces élections du HCCT, qui ont vu la prise de position claire et courageuse de Doudou KA en faveur de la liste qui faisait face à celle de l’UCS, contrairement à certains responsables de l’APR, montre que c’est lui le véritable porte étendard de l’APR à Ziguinchor.
Par Souleymane Sow
Juriste des Collectivités Territoriales

1 Réaction à “Election du HCCT à Ziguinchor : seul pour affronter Abdoulaye BALDE, Doudou KA dégraisse l’UCS de 125 conseillers !”

  1. Zam dit :

    Net Analyse Monsieur Souleymane Sow, Mr Doudou KA est le leader incontestable de l’APR à Ziguinchor il fait trembler la hiérarchie politique communale et haut de-là. Courage a lui et bonne continuation

Ajouter un commentaire