gdfLa demande tarifaire d’Engie (ex-GDF Suez) n’a pas encore été transmise à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) -elle devrait l’être au tout début de la semaine prochaine- mais on connaît déjà son montant: au 1er novembre prochain, les tarifs réglementés du gaz vont ainsi s’apprécier de 1,6%. Environ 7 millions de foyers sont concernés. Cette hausse tarifaire n’est pas une surprise: les prix réglementés du gaz sont indexés pour une partie sur les cours du pétrole et le baril a entamé une lente remontée depuis plusieurs semaines déjà. Le brent à Londres cote désormais plus de 50 dollars, soit le double qu’au début de l’année. Fin janvier, il avait enregistré son point le bas depuis plusieurs années à 26 dollars.

Avec Le figaro

Ajouter un commentaire