violDes chiffres « alarmants », qui indiquent une trop « grande tolérance sociale » du viol en France. Trop peu de victimes déposent plainte pour viol ou tentative de viol, s’est inquiété, mercredi 5 octobre, le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Selon ses chiffres, près de 90% des cas ne donnent pas lieu à une suite judiciaire, souligne Franceinfo.
Sur une année, en France, 84 000 femmes âgées de 18 à 75 ans et 14 000 hommes déclarent avoir été victimes de viol ou tentative de viol, selon une moyenne établie sur la période 2010-2015*. Or, seules 10 461 plaintes de femmes et 1 655 plaintes d’hommes ont été déposées.
Sur ces faits, moins de 1 100 ont été condamnés judiciairement. Les condamnés étaient 765 hommes de plus de 15 ans, 304 hommes de moins de 15 ans et six femmes.
Au total, 20,4% des femmes déclarent avoir été victimes d’au moins une forme de violence sexuelle, pour 6,8% un viol et 9,1% une tentative de viol. Plus d’une fois sur deux, la victime a moins de 18 ans. Dans le cas des viols et des tentatives de viols, neuf femmes sur dix connaissent leur agresseur.

Moussa Camara

Ajouter un commentaire