ramadan-booba-clash-2742276-jpg_2377893Le rappeur et le philosophe islamologue se sont vivement affrontés sur les réseaux sociaux à propos du conflit qui touche le Proche-Orient.

Tout commence avec un message posté par Booba sur Instagram. Le rappeur, dont les rivalités avec ses confrères Rohff et La Fouine font souvent la une de l’actualité, écrit le 12 juillet dernier sur son compte : « Tous ceux qui croient aider la Palestine avec des posts Instagram, Facebook, etc., vous faites vraiment pitié, bande d’hypocrites. Pas d’politique ici. Si vous voulez aider, allez sur le terrain, bande de truffes, ou sinon fermez-la à jamais ! »

Le message fait bondir l’universitaire Tariq Ramadan, qui choisit de lui répondre sur sa page Facebook. Dans un post intitulé, « BOOBA LE COURAGEUX, ET LA HONTE », l’islamologue se demande « mais qui donc est hypocrite ? Ces fans ou lui-même qui affirment ne pas faire de politique en prenant la décision, très politique, non seulement de se taire sur ce massacre mais d’interdire que l’on soutienne les Palestiniens opprimés ? Hypocrite, en effet, et honteux. »

La passe d’armes aurait pu s’arrêter, mais Booba décide de rétorquer : « D’une : wesh Tarik, t’as un CAP secrétariat ou quoi ? Tu déformes tout morray, la médisance c’est péché ! » écrit-il. « De deux : ni pro-israéliens, ni pro-palestiniens, ni pro-zobi. On ne cautionne aucun massacre de femmes et d’enfants, et cela, quel qu’il soit. De trois : supportez qui vous voulez, mais la plupart de ceux qui postent leur soutien à la Palestine sont Africains, mais on n’les entend pas quand ça se passe quotidiennement sur leur propre continent. Ça poste un free Gaza et ça se croit militant », continue le rappeur, selon qui « on n’arrête pas les chars avec la 3G. Alors, bombarder Internet avec des « sale juif » et des « free Gaza » me fait bien sourire ».

Et à Ramadan de poster un billet sur Facebook, intitulé « BOOBA LA HONTE CONFIRMÉE : SUITE ET FIN ». « Booba a répondu en sept points et il est amusant de le voir me demander si j’ai obtenu ‘un CAP. secrétariat. Booba est d’une intelligence supérieure, assurément », ironise-t-il. « Il confirme ma position et le dit clairement : Ni pro-israéliens ni pro-palestiniens… Bravo ! Voilà une belle neutralité qui ne serait pas politique. Or, comme le disait ma ministre suisse des Affaires étrangères, quand un éléphant se dispute avec une souris, dire que l’on est neutre, c’est avoir pris le parti de l’éléphant », estime-t-il, avant d’étriller « le gouvernement israélien, en bel éléphant, [qui] doit aimer plus que tout la neutralité apolitique de Booba ». « Les bombes pleuvent sur Gaza, le massacre continue et le rappeur est neutre et ne condamne pas la politique israélienne… C’est beau ! C’est surtout indécent et honteux, et je n’ai rien à ajouter. »

6MEDIAS

Ajouter un commentaire