le manque de sommeilDes chercheurs britanniques ont montré, en analysant les habitudes de 1 300 familles, que les jeunes enfants qui dorment peu ont plus de risques de devenir obèses.

Ces scientifiques ont en effet observé que les enfants qui dormaient le moins consommaient en moyenne 10 % de calories en plus que les enfants dormant beaucoup, ce qui augmentait leur risque d’obésité et de pathologies connexes. Bien que le mécanisme responsable de cette augmentation calorique reste inconnu, les chercheurs pensent qu’il implique probablement les hormones régulant l’appétit.

Ces travaux confirment le lien entre le sommeil et l’obésité révélé par d’autres études. « Des recherches précédentes ont montré que le manque de sommeil chez les adultes encourageait à manger davantage », précise Abi Fisher, coauteure de ces travaux.

r RT Flash

Ajouter un commentaire