MEISSA TOURELa fédération du parti démocratique sénégalais de France s’est réunie le samedi 25/05/2013 pour apprécier la situation sociale et politique nationale.

La fédération PDS de France a noté avec beaucoup de joie la démonstration de force du parti à l’occasion de la manifestation politique organisée à Mbacké. Cette forte mobilisation qui est à la hauteur du désastre sociale et du recul démocratique qu’imposent Macky et son gouvernement au peuple sénégalais, est la preuve irréfutable de la vitalité du parti. La fédération PDS de France saisie cette occasion pour adresser ses félicitations méritées au comité directeur du parti,  aux militants aux sympathisants et aux responsables PDS du département de Mbacké. Nous voudrions, dans la même lancée exprimer notre soutien au frère Bara Gaye, un otage de plus du président Macky Sall. La fédération PDS de France exige sa libération immédiate et sans condition.

La fédération s’est penchée sur trois questions essentielles à savoir le voyage d’Omar Sarr, le rapport d’Amnesty international et la visite de Barack Obama.

Le voyage du frère Omar Sarr

La fédération PDS de France s’est réjouie de ce beau voyage et en félicite le frère Oumar Sarr, coordonnateur du PDS. Ce voyage porte en lui trois enseignements capitaux. Le premier est que les dignitaires du parti, séquestrés au Sénégal, n’ont rien à cacher, ni à l’intérieur ni à l’extérieur du territoire national, sinon le frère Omar Sarr ne choisirait pas une compagnie nationale ou l’aéroport national pour son retour. Le deuxième enseignement étant que ce voyage ne s’apparente en rien à une espèce de délit ou d’infraction au regard de l’interdiction de sortir du territoire national parce que simplement une décision  de justice est au dessus d’un arrêté ministériel et le frère Omar Sarr avait par devers lui la décision de la cours de justice de la CEDEAO sur le caractère non fondé, en droit, de l’interdiction de sortir du territoire des dignitaires du PDS. Le troisième  enseignement de ce voyage est le plus inquiétant. Ce dernier pose la question de la sécurité des biens et des personnes de notre pays. Comment un homme public de la dimension du frère Omar Sarr arrive t-il à traverser nos frontières et à rentrer par l’aéroport et en sortir sans être inquiété ? Cette situation révèle, soit une insécurité réelle dans nos frontières soit une indifférence assumée  de la part de nos forces de sécurité à  l’égard de l’arrêté ministériel. La fédération PDS de France, consciente du professionnalisme de nos forces de sécurité, est plus encline  à croire à la seconde alternative.

 Le rapport d’Amnesty international/ Sénégal

Examinant la question du rapport de cette organisation des droits de l’homme et les réactions qui s’en sont suivies particulièrement venant du pouvoir, la fédération PDS de France est effarée de la mauvaise foi de nos autorités politiques sur une affaire aussi sérieuse que les droits humains. La véracité du contenu du rapport étant même accessible aux enfants des cases des tout petits, la nier, relève d’un mensonge d’état organisé depuis le palais de la république.  Les membres du PDS étant les principales victimes de la violation éhontée des droits humains par la dynastie Faye-Sall, la fédération PDS de France ne peut qu’encourager monsieur Gassama et compagnie dans leur combat pour les droits humains. L’hystérie du gouvernement, née de la publication du rapport est révélatrice de la panique généralisée qui a fini de gagner tous les compartiments de l’exécutif et  dont le « banditisme » d’état est montré au grand jour. Les libertés individuelles et collectives et les droits humains ont toujours été et resteront toujours la base du combat politique du PDS.

La visite du président Barak Obama

Le président de la première puissance mondiale, après avoir dicté la règle à son élève le président Macky Sall sur la légalisation de l’homosexualité, a décidé de rendre visite à celui-ci pour constater l’état d’avancement de ce projet. La fédération PDS de France apprécie à sa juste valeur la venue du président d’un pays ami comme les USA dans notre pays. En revanche l’objet d’une telle visite ne saurait rencontrer l’adhésion de la fédération PDS de France. Lors de son voyage aux USA, le président Macky Sall a obtenu des promesses d’un financement en échange de la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal. Quelques jours après, le président Obama renouvelait la position ferme des USA de ne plus financer les pays où les  droits des homosexuels ne sont pas reconnus. Après l’officialisation de la visite du président américain  au Sénégal, une presse nationale avait publié  que ce voyage était lié aux droits des homosexuels sénégalais et africains. Une certaine presse allait même plus loin en révélant qu’Obama sera au Sénégal pour exiger la dépénalisation de l’homosexualité. Le recoupement de ces différentes informations nous amène à dire que le voyage du président américain est motivé par le deal « financements par les USA- dépénalisation de l’homosexualité par Macky ».La fédération PDS de France exprime toute son opposition à un tel projet. Elle invite tous les sénégalais à se dresser contre cette folie du président Macky Sall à vouloir valider et banaliser des pratiques contre-nature sous le diktat du président américain.

 En conclusion, la fédération PDS de France invite l’Etat à se ressaisir car elle n’acceptera pas que la démocratie sénégalaise, construite au prix d’énormes sacrifices par toutes les filles et tous fils de ce pays, soit vandalisée par les caprices d’une dynastie ou par l’incompétence d’un homme.

Meissa Touré

Coordinateur du parti en France

Ajouter un commentaire